Mardi 4 décembre 2012 2 04 /12 /Déc /2012 15:54

faveC’est ce que l’on appelle un aveu, dans les grandes largeurs. Selon une étude de l’agence Idaos, effectuée auprès de 196 décideurs issus d’entreprise de tous secteurs, 77 % des entreprises françaises cherchent encore leur voie sur les médias sociaux. La confession est d’autant plus remarquable qu'elles croient vraiment au grand soir numérique : pour 84 % d’entre elles, les réseaux sociaux répondent à un profond besoin de dialogue, de coopération et de communauté. Elles ne sont d’ailleurs que 16 % à avoir un train de retard et à percevoir les RS comme un simple phénomène de mode…

La révolution est donc en marche mais la prise de la forteresse Internet est encore loin : 53 % seulement des décideurs interrogés ont déclaré avoir une direction clairement identifiée pour coordonner leur action sur les médias sociaux. Le flou persiste : 66% craignent que leurs entreprises ne soient pas en mesure d’influer sur son e-réputation ou de gérer une crise en la matière. 

Le problème, c'est que ne pas se poser la question de l'e-réputation n'empêchera rien : la réputation numérique d’une entreprise existe, qu’on le veuille ou non et se développe au fil des échanges en ligne. Mieux vaut donc essayer de la maîtriser en tentant de dompter la bête Internet...

Une écrasante majorité se donne cependant droit à l’erreur (91%) et souhaite persévérer, par le biais de stratégies multi-canal (94%). 

Enfin, presque tout le monde (97%) se retrouve pour dire que la production de contenu est un levier de succès dans l’exécution des stratégies sur les médias. Et presque tout le monde a raison puisque, comme on dit sur la toile, le contenu est roi, encore plus que n'importe quelle technique de référencement...

Bon, c'est un début pour les entreprises françaises, surtout si l'on garde en mémoire le fait que 14 % seulement des sociétés de moins de 50 salariés (plus de 95 % des entreprises françaises) sont présentes sur les réseaux sociaux. (Et l'exemple ne vient pas d'en haut : 70 % des patrons des 500 plus grosses entreprises mondiales n'ont aucune présence sur les RS.)

La volonté de bien faire est là, mais elle ne se traduit pas (encore) sur la toile. Pourquoi ? Probablement parce que cela prend du temps de s’immerger dans les réseaux sociaux et de construire une communauté. Bien sûr, il est toujours possible de faire appel à un community manager à plein temps, mais au tarif moyen (30 000-35000 euros charges comprises pour la boîte), l'option peut-être dissuasive pour beaucoup d'entreprises...

Pourtant, des solutions existent, qui reposent sur l'optimisation de certains réseaux sociaux et la production de contenu. Il n'y a qu'à venir ici.

 

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires - Publié dans : Réseaux sociaux
Retour à l'accueil

Abonnement

Blog Roll Atlantis RH

Suivez nous

ATLANTIS-RH VIADEO ENCART 300X250 4000-2

Ebuzzing - Top des blogs - Emploi

Rechercher

OFFRES D'EMPLOI

Vous cherchez un emploi dans le BTP?

Nos dernieres annonces


CDI

Chef de Projet / Ingénieur Structure (H/F)

Paris, Ile de France (France) - 40000 à 50000€/an
CDI

Chargé d’Affaires BTP (H/F)

Bretagne (France) - 48000 à 55000€/an
CDI

Ingénieur Structure (H/F)

Evreux, Haute Normandie (France) - 38000 à 43000€/an
CDI

Responsable Pole Bâtiment (H/F)

Aix en Provence, Paca (France) - 60000 à 70000€/an

A la une

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés