Mercredi 10 juillet 2013 3 10 /07 /Juil /2013 11:37

geothermie_bouillante.jpg

Le marché mondial de l’électricité géothermique sera-t-il le nouvel Eldorado énergétique ? Une étude de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) publiée mardi 9 juillet nous apprend que la production pourrait plus que doubler d’ici dix ans.

Attention : on parle bien ici de production électrique et pas d’une utilisation directe de la chaleur géothermique via une pompe à chaleur par exemple. La différence ? La production électrique nécessite des températures plus élevées (100 à 350 degrés) que l’on va trouver à partir de 1500 m. Pas la peine donc de songer à creuser votre jardin pour produire de l’électricité.

Heureusement nous direz-vous, parce que quand on voit ce qu’on en fait en France…

( Souvenez-vous, il y a quelques jours, l’histoire de ce village dans l’est de la France, menacé de disparaître parce qu’un forage géothermique (100 m de profondeur) chez un particulier à mal tourné. Notre article sur le sujet)

L'électricité produite par la géothermie de haute température est une énergie d'ores et déjà compétitive dans plusieurs pays du monde.

Il faut dire qu’elle présente un énorme avantage : c’est la seule énergie renouvelable…  constamment renouvelée. Ce qui n’est pas le cas de l’hydraulique, l’éolien ou le solaire. Son coût (60 à 120 euros le MWh) la rend compétitive par rapport aux solutions classiques (nucléaire ou fossile).

Alors, la France va-t-elle sauter sur l’occasion ?

Pour l’instant, ça bloque dans les starting blocks.

La raison ? Le recours à l’électricité géothermique n’est guère envisagé qu’en outre-mer, un marché trop limité pour motiver les industriel.

Pourtant, si l’on en croit les spécialistes, le pays dispose d'un grand potentiel pour la production d'électricité géothermique, grâce justement à l'outre-mer.

La mauvaise nouvelle cependant, c’est que la France serait déjà en train de prendre du retard, par rapport à d'autres pays comme l'Islande, l'Italie, le Japon, la Nouvelle-Zélande ou les Etats-Unis, des pays qui ont déjà développé des stratégies pour l'export.

(Les principaux pays producteurs d’électricité par géothermie sont de loin les Etats-Unis et les Philippines. Viennent ensuite le Mexique, l’Italie, l’Indonésie et le Japon. Source http://unt.unice.fr)

Or, les même spécialistes estiment qu’avec un peu d’organisation entre les différents acteurs, la France pourrait décrocher 10 à 15 % du marché mondial.

Et puis il y a le marché pour l’installation de nouvelles capacités qui d’ici dix ans, pourraient s’établir à 3,3 milliards de dollars par an…

La France a déjà développé une vraie expertise, notamment avec la centrale géothermique de Bouillante (photo ci-dessus), située près du volcan de la Soufrière, d'une puissance de 16 MW. Elle fournit environ 6 % de toute l'électricité de l'île. Source Batirama).

Alors, après avoir pris du retard sur le solaire et l’éolien, la France va-t-elle cette fois-ci prendre le bon wagon thermique ?

 

Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires - Publié dans : Actualité Bâtiment
Retour à l'accueil

Abonnement

Blog Roll Atlantis RH

Suivez nous

ATLANTIS-RH VIADEO ENCART 300X250 4000-2

Ebuzzing - Top des blogs - Emploi

Rechercher

OFFRES D'EMPLOI

Vous cherchez un emploi dans le BTP?

Nos dernieres annonces


CDI

Chef de Projet / Ingénieur Structure (H/F)

Paris, Ile de France (France) - 40000 à 50000€/an
CDI

Chargé d’Affaires BTP (H/F)

Bretagne (France) - 48000 à 55000€/an
CDI

Ingénieur Structure (H/F)

Evreux, Haute Normandie (France) - 38000 à 43000€/an
CDI

Responsable Pole Bâtiment (H/F)

Aix en Provence, Paca (France) - 60000 à 70000€/an

A la une

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés